Ouais bon, donc voilà. Séquence émotion aujourd’hui.

En hiver, je ne vois pas l’intérêt de m’épiler (je ne le vois par ailleurs absolument pas plus en été, à part pour éviter les remarques des pauvres con(ne)s qui vivent uniquement dans leurs magazines et dans « Amour, gloire et beauté » je suppose).

110.jpg

 

 

38.jpg

  

3 réponse(s) au billet

Souscrivez à ce billet : commentaires rss ou trackback url
STV. said, novembre 20th, 2007 at 11:10

Le poil, l’attribut viril par excellence. Nous ne volez pas nos poils ! C’est de l’emasculation ! :)

Karaz said, novembre 20th, 2007 at 11:38

On n’a rien volé du tout. On les a toujours eus, voyons. Et on les porte mieux que vous en plus ! :-P

Ceci étant… vous nous volez bien nos après-shampooing (parce qu’ils rendent les cheveux plus doux)…

gael said, novembre 20th, 2007 at 2:15

Parler de la terreur des poils, à la limite d’accord. Mais insister sur l’usage masculin de l’après shampooing, moi je dis « coup bas ». :-)

(et puis ça les rend pas doux, mais gras, non mais alors)

Votre réponse au billet

;-) :siffle: :rougir: :roll: :radote: :pleure: :ouch: :ooo: :nameho: :mrgreen: :lol: :lalala: :huhu: :hinhin: :haha: :god: :fleurs: :evil: :chinois: :cavapas: :bisou: :_( :P :-| :-S :-O :-D :-( :)