Je vais à l’essentiel aujourd’hui, avec un dessin particulièrement élaboré et complexe, qui m’a pris au moins 4 secondes de mon précieux temps.

Avec cette question :

119.jpg

Comment se fait-il que dans mon imaginaire -mais pas que le mien- dessiner un mâle revient à dessiner un personnage basique, sans fioritures, alors que dessiner une femelle revient finalement à rajouter, à compléter ?

Pourquoi, mais pourquoi toujours le mâle comme référence ? J’en veux à mon cerveau, qui est si lamentablement incapable de créer de nouvelles références totalement originales, sorties de nulle part, nées d’un véritable anti-conformiste.

Même en tentant d’être minimaliste au possible, si je dessine une tête, deux bras et deux jambes, je vois toujours un mâle. Et vous aussi, très certainement. Pour que je puisse voir une femelle, il me faut ajouter des marques distinctives.

Je n’aime pas la facilité dans ce cas. Parce qu’elle me porte préjudice. Je ne suis pas de celles qui sont la référence, quoi qu’il arrive. Arf.

  

4 réponse(s) au billet

Souscrivez à ce billet : commentaires rss ou trackback url
Bob said, novembre 26th, 2007 at 3:34

C’est un super beau billet, dessins et commentaires, à nouveau.

Pourquoi, mais pourquoi toujours le mâle comme référence ? … je vois toujours un mâle.

Par intérêt pour l’homme en tant que femme?

Pourquoi les fioritures?

Pour accentuer les caractéristiques féminines pour attirer l’homme?

Karaz said, novembre 26th, 2007 at 9:16

Et donc toi tu vois une femme dans la premier personnage, parce que tu es hétéro ?

La vie d’une femme n’est pas basée QUE sur l’idée d’attirer un homme. C’est une des composantes de sa vie, mais ce n’est pas l’essentielle.

Bob said, novembre 26th, 2007 at 10:54

Il y a des dizaines de réponses possibles, mais la vraie réponse, elle est en toi, parce que c’est toi qui as fait les dessins.

Cependant, je peux dire que tu aurais pu mettre une moustache au mâle et des grands cils à la femelle et tout le monde aurait compris qui est qui.

Alors que tu as laissé le mâle nu, … et tu as donné à la femelle une jupe, des cheveux colorés, du rouge à lèvres et des grands cils?

Tu dis que tu as tendance à toujours en rajouter pour la femelle, c’est un peu ce qui se passe dans la vraie vie, …les femmes, en général, souvent, ne cessent d’ajouter des vêtements à leur garde-robes, cherchent par tous les moyens d’accentuer leur caractéristiques fémimines pour attirer le mâle.


Et donc toi tu vois une femme dans la premier personnage, parce que tu es hétéro ?

Faut jamais oublier que la beauté est dans celui qui regarde, … ainsi que la signification de l’objet vu.

Le premier dessin, celui du mâle, je vais te dire, je vois rien, je vois pas un homme, je vois un petit bonhomme qu’on retrouve dans les bandes dessinées pour faire rire, un petit bonhomme asexué, innocent, probablement petit mâle resté enfant.


« La vie d’une femme n’est pas basée QUE sur l’idée d’attirer un homme. C’est une des composantes de sa vie, mais ce n’est pas l’essentielle. »

C’est là où on est pas d’accord, mais c’est pas grave, … seulement je pense que la femme (en général), n’a que ça en tête, attirer l’homme, et que l’homme n’a que ça en tête, trouver une femme qui lui convient. Même dans ton blog, on retrouve hommes et femmes majoritairement dans tes dessins, d’où l’intérêt évident, … et j’ajouterais essentiel.

Karaz said, novembre 27th, 2007 at 5:41

D’où l’intérêt évident pour… l’être humain peut-être ? Pas traversé ta tête cette idée ?

P.S : Dans « bonhomme » il y a « homme » justement.
P.S II : Les fringues ne sont pas obligatoirement un signe de séduction. C’est beaucoup l’effet d’une société de consommation qui présente les femmes quasi systématiquement en acheteuses.

Bref.

Votre réponse au billet

;-) :siffle: :rougir: :roll: :radote: :pleure: :ouch: :ooo: :nameho: :mrgreen: :lol: :lalala: :huhu: :hinhin: :haha: :god: :fleurs: :evil: :chinois: :cavapas: :bisou: :_( :P :-| :-S :-O :-D :-( :)