Archives pour novembre 22nd, 2007

Elles sont d’la balle. Non, ne le nie pas : y en a plein des séries américaines en ce moment. Elles se reproduisent et leur progéniture est souvent de qualité. En tous cas, elles ont le mérite de captiver pas mal. Si, je te dis. Ta gueule, c’est comme ça.

 

Oui je suis grossière. Mais arrête de ma contredire aussi.

 

Mais voilà. Je me pose cette question. On a du « Urgences », du « Grey’s anatomy », du « Nip Tuck », du « Dr. House », toutes des séries sur des gens qui ont fait médecine, qui aiment vachement ouvrir des autres gens et regarder des morceaux rouges et morveux. T’as aussi des « Ally McBeal » par exemple, avec des personnages qui ont fait droit, qui sont très sérieux mais qui veulent surtout savoir par quel moyen subtil ils et elles vont pouvoir s’envoyer en l’air pendant le week-end.

 

T’as d’autres séries avec des gens plein aux as qui ont des problèmes de gens célèbres et oulala c’est pas facile. « Sex and the city » par exemple avec des nanas qui ont des problèmes pas faciles mais qui compensent en ayant plein de pognon.

 

Venons-en au fait. Ma question est celle-là : pourquoi nous présentent-ils/elles toujours des personnages qui ont des métiers impressionnants ou des problèmes quand même souvent très compliqués (à part leurs histoires de cul, qu’on peut résoudre par 2-3 équations logiques), avec tout plein de notions liées à la vie, à la mort, à la justice, au bien, au mal, aux lapins nains à grandes oreilles ? Hein ?

 

Y a quand même quelque chose d’injuste dans le fait de ne jamais traiter de la vie des petites gens (notez par ailleurs que dans ce cas « gens » est féminin quand il va avec « petit », c’est pas encore un signe de la domination masculine, hein hein ?), d’estimer que leur existence n’est pas suffisamment riche et surprenante pour en faire une série.

 

Aujourd’hui, c’est pour toi petite gens. Avec toute mon affection. Parce que merde à la fin, un peu.

 

114.jpg

 

211.jpg

 

312.jpg

 

 

Ne me remercie pas, petite gens qui travaille au rayon sport de Manor*.

(*Manor c’est un autre supermarché suisse, patate. Mais tu sors un peu de ton pays des fois ? Haha.)